Vingt-et-un janvier, le film :

C’était entre janvier et mars 2008, il y a deux ans ; mes premiers pas sur la route en solitaire. J’ai pris dans mon sac une caméra avec la vague idée de filmer mon voyage et de le partager avec le plus de gens possible. Deux mois plus tard je suis revenu à Toulouse avec huit heures d’images et d’interviews, étalées sur douze pays. Deux ans plus tard, le film est prêt. Je n’avais durant son tournage aucune idée du scénario, des sujets que je pourrais aborder ou du genre de personnes à interviewer. Tout a été fait au hasard de la route et des rencontres.
Alors oui ce film peut paraître un peu décousu et les passages dans les pays un peu brefs. Le ton de la voix off est peut-être un peu docte et l’idéalisme trop présent. Mais ! Je ne me considère ni comme un sociologue ni comme un petit Tocqueville de l’Europe moderne. Ce que je dis n’est que mon opinion, et elle n’est pas plus valable qu’une autre. Et ce que je veux montrer c’est une certaine vision de notre continent. Celle de quelqu’un qui voyage pour partir à la connaissance de l’Autre.
Ce film a servi d’école pour mes projets futurs, et j’espère qu’il vous servira de socle pour une autre approche de nos voisins. Par le voyage et par les gens que l’on peut croiser tous les jours, où que l’on soit. J’espère que vous apprécierez ce film, et je vous dis à très bientôt pour un long, trèèèèèès long voyage !
P.S : Pour les quelques fautes d’orthographe dans les sous-titres ben….. Désolé quoi… Et si vous voulez faire connaître vos opinions ou parler des endroits à voir dans les pays que je montre, n’hésitez pas, c’est un espace de partage ici !
Pour la qualité mettez-le en 480 p. L’image et le son seront meilleurs. Enjoy !
It happends between January and March 2008, two years ago: My first lonely steps on the road. I had a camera in my bag with the aim to film and to share my trip with as many people as possible. Two months later I returned in Toulouse with eight hours of shootings and interviews, spanning on twelve countries. Two years later, the film is ready. I had no idea of the scenario, of the subjects that I could deal with or of the kind of people to interview. Everything was done with the random of the road and of the meetings.
So yes this film may seem a bit disjointed and the part of each country a bit short. The tone of the voice is perhaps a bit too idealistic and learned this. But! I consider myself neither a sociologist nor a little Tocqueville of modern Europe. What I say is only my opinion and it’s not more valid than another one. What I want to show is a vision of our continent. One from someone who travels to go to the knowledge of the Other.
This film served as a school for my future projects, and I hope it will serve as a base for a different approach to our neighbors. For the trip and the people that we can cross every day, wherever we are. I hope you enjoy this movie, and I say to you « see ya soon » for a long, looooong journey!
PS: For some misspellings in the subtitles well… Sorry! And if you want to share your opinions or to talk about places to see in the country that I watch, do not hesitate, it is a shared space here!
For the quality put it in 480 p. Picture and sound will be better. Enjoy!