2010 // SKOPJE :

Là ! Voilà. C’est fait. Avec deux ou trois semaines de retard, oui… Mais pour ma défense je dois dire que j’ai rencontré trois problèmes. D’abord les deux premiers, qui n’en sont pas : Le retour à Belgrade (ma ville preférée des Balkans) et les retrouvailles avec des amis français au festival de Guca ; deux événements qui ont donc réduit ma capacité de travail à néant. Et le troisième : la perte de mon portefeuille, de mes papiers, et de mon budget retour dans ce même festival. Pas mal de problèmes à régler donc, d’où le retard.
Skopje. C’est la quatrième fois que je passe par cette ville, et c’est vraiment un endroit qu’on pourrait qualifier de « sympa ». Une partie du centre remplie de rues à l’ottomane, l’autre bien boursouflée de gros immeubles communistes, le plus gros quartier tzigane d’Europe en périphérie… Que du bonheur, donc.
Pour ce qui est de l’axe du film, j’ai plutôt décidé de montrer le bordel politique qui règne là-bas. Non pas que ça me plaise, mais simplement parce que peu de gens sont au courant des difficultés que ce petit pays traverse.
Vous pourrez voir dans ce Reportaz Emma, une volontaire punk suédoise très sympathique, Slobodan, un professeur d’histoire enjoué, et Lidija, une architecte dubitative. Puis Georges, enfin, un expatrié macédonien qui a vécu 40 ans en Seine-saint-Denis, qui coule des jours de retraite tranquilles en Macédoine, et qui a eu la bonté de me prendre en stop et la gentillesse de m’emmener passer un peu de temps au bord d’un petit lac. Voilà tout les personnages du film, sans oublier bien sur le chanteur de la fin. Et quand je dis qu’il est charismatique, je ne rigole pas. Regardez le bien faire son riff, on le vit avec lui le mouvement !
Sur ce, je vous embrasse. On se revoit à Thessalonique !
Here it is! Done! With two or three weeks late, yes … But for my defense I must say that I had encountered three problems. The first and the second, wich are not really problems: The come back to Belgrade (my favorite city in the Balkans) and the meeting with French friends at the Guca Festival, two events that reduced my ability to work to nothing. And then the third: the loss of my wallet, my papers, and my budget to come back in the same festival. A lot of problems to solve, so. That’s why I’m late. But hey, who cares after all, Skopje now!
This is the fourth time I pass by this city, and it’s really a nice place. Part of the center filled Ottoman style streets, very large buildings with Communist style, the largest European gypsy neighborhood on the outskirts, and people whose welcoming you with smiles! Just happiness, then. Regarding the film itself, I decided to show the brothelpolicy prevailing there. Not that I like it, but simply because few people are aware of the difficulties that the country faces. Like the government of the western countries… Because even if Jacques Chirac (pictured cons) defined Macedonia as « a nice little country » (Condescension when you hold us…), neither others nor himself made pressure to solve this problem with Greece, which puts the country outside of international life. Anyway.
You will see in this reportaz Emma, a very friendly Swedish punk volunteer; Slobodan, a vivacious history teacher; and Lidija, a doubtful architect. Then George, a Macedonian who lived 40 years in Seine-Saint-Denis, who spend quietly his days of retirement in Macedonia, and which was good enough to take a movoe maker hitchhicker and who brought me to a nice little lake. That’s all the film’s characters, not to mention the singer of the end. And when I say he is charismatic, I do not laugh. Look well to his riff there, you’ll do the movement with him!
Well, after this, kisses! And see you in Thessaloniki for a new appointment!

12 réponses sur “2010 // SKOPJE :”

  1. 通過水光療程抑制黑色素細胞生長的成分注射到真皮層,減少黑色素形成,淡化黑斑色素沉澱,從而達到美白祛斑的效果 療程特色 :可配搭多元化產品來量身訂做不同療​​程計算機化規格,操作方便,容易控制可調節進針深度,精準注射於目標的肌膚層 每針的注射劑量相等,達到均勻注射 一次平均5點注射,可縮短療程時間 採用31號細針頭,幾乎看不到入針點 降低疼痛、瘀血、腫脹及不適感 使用靈活度高,可複合式搭配針劑,量身訂製療程

  2. It’s in point of fact a nice and helpful piece of information. I am satisfied that you just shared this useful information with us. Please keep us up to date like this. Thanks for sharing.

  3. Bien sympa ce petit reportaZ ^^
    Avec la musique qui rythme tout le long c'est pas mal.
    Après c'est compliqué de tout résumer en dix minutes sur cette ville/ce pays très complexe mais c'est intéressant quand même, même pour la Macédonienne que je suis :p

  4. Héhé, merci pour tes encouragements ! Je suis content que tu parles de la scène de Georges du 9-3, elle me tenait à coeur. Surtout l'introduction. Dommage qu'il t'ai pas pris, il est super sympa ce mec ! Bonne continuation et à plus quelque part !

    And thanks for your support Nataša;)

  5. Génial ce reportage… j'suis particulièrement impressionée par la dernière scène avec "georges du 93" que j'suis presque sûre d'avoir vu passer un jour où j'faisais du stop sur une route de Macédoine … Bref, continues comme ça ; )

    Ludi (la colloc' d'Emma qui était à Guca aussi)

  6. I saw the core of this film while it was still under construction :)), but I like the final outcome very much. Good job, like the redhead`s points a lot. :)) Again, you are breaking the boundaries and prejudices, and really persuadING a person to visit this place one day. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.