2010 // BRUSSELS :

Six jours passés dans des collocations étudiantes à se balader dans la ville, à faire la fête et à se faire exploser les vaisseaux sanguins de yeux devant Adobe Première et ses mystères… Je suis plutôt satisfait du résultat, même s’il reste encore quelques fondus un peu savoyards et que l’absence de fil conducteur se fait parfois sentir ! Le seul vrai petit problème, c’est que je n’ai trouvé que des wallons ou des français à interviewer. Mais après tout Bruxelles est suffisamment remplie de français et de wallons pour se le permettre… Donc dans cette étape vous pourrez suivre Djezzy et Lara dans leur ville, voir le bonheur de Paloma, devenir sillyen avec Fred et vous dire avec Guéno, Arthur et Mathieu que les frites, quand même, c’est pas mal !
Ensuite, de mon côté, je suis arrivé à Berlin hier dans la nuit. Premier trajet en stop, première vrai galère sur la route : que du bonheur. Je pense que c’est la meilleure façon de se déplacer. Ce n’est pas vraiment facile quand on se plante sur le bord de la route avec un panneau, mais à partir du moment où on va dans les stations services demander directement aux gens, ça va tout seul. Et puis les rencontres que l’on peut faire aussi… Un informaticien en 106, un ingénieur en Scénic, un allemand über-cool en Volvo ou encore un polonais en Jumper… Tous aussi courtois les uns que les autres ! Alors évidement la barrière du langage fait parfois qu’un routier turc peut vous déposer avec sa remorque dans un bled au sud de Dortmund, mais c’est quand même sympa, ça fait voir du pays…
Je vais essayer de profiter de ce vide entre deux montages pour essayer de prendre de belles images, manger quelques kilos de wurst et boire quelques verres de bières ! See ya !
So, what about this reportaz in Brussels?! Six days spendt in students collocations to walk around the city, to party and to make my eyes explose in front of Adobe Premiere and its mysteries… Well, I’m pretty satisfied, although that we still can feel the absence of thread! And well, the only real little problem is that I have only found Walloons or French to be interviewed. But after all, Brussels is sufficiently filled with French and Walloon, so… So in this stop you can follow Djezzy and Lara in their city, see the happiness of Paloma, become a sillian with Fred and tell to yourself with Guénolé, Mathieu and Arthur that the fries, well, it’s not so bad… Enjoy!
Then, on my side, I arrived in Berlin last night. First way by hitch hicking, first true difficulties on the road: happiness. I think this is the best way to get around. Well, it’s not really easy when we are on the roadside with a sign, but from the moment we succed to go to a gas stations to ask people directly, it’s not so hard. And the meetings that we can do also… A informatitien in a Peugeot 106, an engineer in a Renault Scenic, an über-cool German in a Volvo or a Polish in a Citröen Jumper… All more courteous than each other! So, well, of course sometimes the language barrier with a Turkish driver can drop you in some unknow villange in the the south of Dortmund, but it still nice, it shows the country…
Well, I’ll try to take advantage of this gap between two cutting to try to take beautiful pictures, eat several pounds of Wurst and drink a few glasses of beer! See ya!

5 réponses sur “2010 // BRUSSELS :”

  1. donc, c'est meilleur ke la derniere session! sesese! i dono if it was on purpose or by chance (of course the artist always does everything on purpose ;)) but! what i like the most in this shot is the consequence and clear message. clear doesnt mean flat or one-dimensional. On the contrary! This departures board, guy tryin to find his own core hyhy at 2 at mornin in front of the bar, LGBT parade and also disguised guys at the end, this all builds the great & meaningfull dramaturgical thread in Ur shot. paradoxically quite different from that from berlin. let's say diversity v identity. blablabla. and the dead bird on the train as a symbolic freedom & free motion which is everlasting hyhy sorry, maybe it's my personal dramaturgical deviation 😉 not maybe. it is. but still, i just want to say i love this video.

  2. J'attendais le reportage avec impatience… Et il est enfin là! Bien que ce soit un peu court sur la vraie vie à Bruxelles, tu n'as pas oublié le Cabraliego hahaha 😉 Oui tu m'as reconnu, je suis le barman de là bas, tu as noté l'adresse du blog dans mon portable! je suivrai tes autres voyages sur le blog… Bonne continuation et bon voyage(s) 😉

    Alex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *