2010 // PARIS :

Putain que c’est dur ! Entre le tournage, le montage, les paroles à trouver pour la voix-off et le Harrap’s à ouvrir pour les sous-titres… Mais bon, le premier reportaz du voyage est près et ça, c’est l’essentiel. Je suis resté cinq jours à Paris ; cinq jours plus passés en fait à tout mettre en place qu’à vraiment chercher des images. C’est qu’avec le montage du générique dans une église évangélique d’Ivry (le hasard à parfois ses mystères), la nouvelle mise en page du blog faite dans un foyer pour jeunes de Créteil (et oui) et quand même, il faut le dire, l’appel de la cuite, je n’ai pas eu trop de temps…
Donc c’est là qu’arrive le charmant Sami, un ami parisien à l’accent un peu sudiste qui en plus de m’accorder une place dans son salon a pu me fournir les images et les paroles qu’il fallait. En gros dire qu’il n’y a pas que le Paris d’Haussmann et donner l’envie de voir un peu ce qui se passe du côté des habitants. C’est pas parfait, mais franchement Paris c’est pas facile, et se lancer non plus. J’espère quand même que vous apprécierez 🙂
Aujourd’hui je suis à Bruxelles, dans le quartier de saint Gilles. Belles images de frites, de travestis, et le retour d’un protagoniste de vingt-et-un janvier à suivre. Merci de votre attention, et bisous !
What a f*** it is hard! Between filming, editing, finding the words to say and the oppening of the Harrap’s for the subtitles… Anyway, the first reportaz travel is ready, and that’s the point. I stayed five days in Paris, five days more spent by manage everuthing than to search for images. With the generic cutting in an evangelical church of Ivry (random has sometimes its mysteries), the new layout of the blog in a home of Créteil (?) and still, it must be said the call of the drunk nights, I didn’t had so much time…
So here comes the charming Sami, a Parisian friend with a little south of France accent, which in addition to giving me a place in his living room could provide me with images and words I wanted. Basically, to say that there is not only the Paris of Haussmann and to give the desire to see what’s going on to people side. It’s not perfect, but frankly, Paris is not easy. And to begin either. I hope you’ll enjoy:)
Today I am in Brussels, in the district of Saint Gilles. Beautiful pictures of fries, transvestites, and the return of a protagonist of the movie « 21 janvier » to follow. Thank you for your attention, and kisses!

6 réponses sur “2010 // PARIS :”

  1. Victor Noir. mmmmmm… I spent 2 days on cementaries in Paris enjoying them more than anythin else hence I like the proposal of experiencing Paris given by U. especially couse it is not obvious, not touristic, not glamour. and it has to be said that experiencing other places always equals experiencing Urself. i like it couse Ur Paris lies somewhere between U and people U ve met. so u never know what will occure, what will be said & what will be omitted. it remainds me the technics of Internationale Situationiste from Paris 68 and their idea of exploring the space just by walking without the reason and goal. they belived that only then somethin really significant may happen. Une dérive dans Paris!

  2. Très sympa ton reportage, bien tournée. C'est sur que 10min c'est trop court pour tout dire, mais ne t'arrête pas aux clichés, on peut tous les lire dans les guides. Continue c'est chouette!

  3. C'est bien sympathique la petite balade autour d'un habitant et les petites dérivations qui vont avec !
    Ça donne envie de voir la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *